Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Le peuple du Québec aime ses enfants

RICQ - Recherche Indépendante sur les Centres jeunesses du Québec

Projet de Loi en Route -LE PEUPLE QUÉBÉCOIS AIME SES ENFANTS

8 avril 2015, à 11:54 Modifié le 13 Avril 2015
LE PEUPLE QUÉBÉCOIS AIME SES ENFANTS
J'ai un projet pour nos enfants ,
Ce projet est si bon et si beau qu'il :
1. Reduirait le taux alarmant de 30% en hausse de la criminalité Juvenile
2. Réduirait le Taux de suicide chez les jeunes
3. Réduirait les Coûts pour l'État en services sociaux de 50%
4. Réduirait la charge des Coûts Juridiques
5. Augmenterait la valeur des familles Québécoises
6. Augmenterait la valeur de la masse salariale
7. Augmenterait en fait, la force du Québec avec une famille FORTE
au saint de notre société Québécoise.

Est-ce que le système est trop souvent injuste et abusif ? C'est ce qu'on constate trop souvent. Est-ce qu'il y a une organisation illicite avec des buts arrêtés qui profitent de la naïveté ou du besoin de Pouvoir et de nombreux avantages personnels de gens avec des postes influents ? Possible, on le voit avec la mafia ou les récents dévoilements publiques de Sénateurs, Députés et autres être traduit devant la justice pour Gangstérisme, fraude et collusion.

Je n'aime pas la façon que l'on traite les familles et surtout les enfants, le système est en soi une entité faillible gardée par des humains qui sont eux-aussi faillibles.

-Je tente un ultime effort afin que l'on comprenne mon processus réflexique vis à vis certaines données. Je ne suis pas d'accord avec ceux et celles qui feront un tout avec quelques éléments. J'ai déjà expliqué par le passé mon point de vue face à des décisions mongoles dont j'ai été témoin, mais malgré le fait que je ne sois pas du tout du genre institutionnel, je parviens à concevoir qu'un organe (Protection de la jeunesse) est fait de plusieurs organismes; chacun ayant son système référentiel de valeurs, de croyances et d'émotions.


Les faits sont là , ça flanche et s'écrase un à un. Mais j'ai cherché à comprendre le pourquoi du comment du pourquoi et j'en suis venue à une seule conclusion, c'est l'ajout de mesures et de lois qui ont rendus tout ceci possible. Donc, j'ai tenté de trouver une solution à ce cri d'alarme venant du peuple, pendant des mois en scrutant des exercices d'autres pays, les lois passées ici et certaines mesures prises. J'ai trouvé il y a 4 mois environ, en discutant avec un collègue de recherche sur le sujet. Après 4 ans de recherches et de réflexions, j'en suis venue à une seule conclusion pour changer ce système devenu vétuste.


C'est alors que, j'ai partie la recherche intensives de récolte de données statistiques et autres, j'en avait déjà beaucoup en banque par contre. Récemment, des gens de différents milieux se sont greffés à moi pour me donner leurs visions selon leurs études, expériences, connaissances. Ils m'ont amenés leurs points de vues, venant de leurs différentes sphères professionnelles. il ne s'agira pas de tout détruire ou enlever ce qui est ... non , mais de bien définir les rôles de chacun.


Certains se poseront peut-être cette question :
Est-Ce que tu veux illustrer est qu'il existe de meilleures lois qui protègent davantage notre jeunesse ailleurs et qu'on serait beaucoup mieux de s'en inspirer ?

Ma réponse est celle-ci :

Non , nous devons juste séparer les notions :
1. De protection de l'enfant
2. D'aide à la famille


Une fois ces deux notions séparées, il faut établir de quelle façon pourrions le faire
Bien séparés par des lois propres à chacun.

Donc :
1.a. Directeur de la protection de la Jeunesse sera le PROTECTEUR des enfants, et la Loi sous laquelle elle devra être régie,
par le Code Criminel.
2.a. Centres Jeunesses du Québec sera un organisme d'aide à la famille et à l'enfant et devra être régie par la nouvelle Loi sur l'aide à l'enfance, anciennement la Loi sur la Protection de la Jeunesse.
Bien sûr, présentement les centres Jeunesses offrent et desservent TOUS ces aspects de la vie des Familles et Enfants au Québec.


Il Faudra donc :
A) Former des professionnels d'interventions ou prendre une partie du personnel au sein des Centres Jeunesses et la transférer au Directeur de la Protection de la Jeunesse - Donner une formation pour ces nouvelles affectations.
B) Séparer les Institutions :
Centres d'hébergements - DPJ
Centre de Réadaptation - DPJ
Familles d'accueils - Centres Jeunesses du Québec
C) Pour les centres de réadaptation, Il faudra séparer en deux volet et ne pas mélanger ces jeunes.
1. Délinquance et violence Juvénile
2. Délinquance Sexuelle


Ainsi :
les institutions de réadaptations ne seront plus l'école du crime
les centres jeunesses auront un rôle d'aide à la famille évitant ainsi les risques de Suicides
Suite aux traumatismes de séparation et clivage de leurs familles naturelles.

DPJ -protection (code criminel et juvénile inclus) ...

Centres Jeunesses-aide à la famille (code civile)

Voici, Nous préparons à partir de ce jour du 13 Avril 2015 ce Projet de Loi
Et le présenterons Au Sénat cette année, enfin, nous le souhaitons.

ET VOICI POURQUOI NOUS N'IRONS PAS À LA CHAMBRE DES COMMUNES QUÉBEC
simplement car il n'est pas nécessaire... --->

Voici quelques données sommaires :
"plus de neuf adolescents sur dix hébergés en centre jeunesse présentent au moins un problème de santé et que 55 % ont plus de quatre problèmes." pas étonnant vue la façon dont ils sont traités !!!
"92 % des jeunes hébergés en centre jeunesse présentent au moins un problème de santé69 % souffrent d’une maladie chronique57 % ont des problèmes d’alcool ou de drogue 33 % des filles et 19 % des garçons ont fait une tentative de suicide dans les 12 derniers mois48 % des filles ont une sexualité à risque29 % des filles et 18 % des garçons s’automutilent "
Et Voici Pourquoi le Sénat :
« Les projets de loi d'intérêt privé, pour leur part, sont habituellement présentés au Sénat. Soumis par un citoyen, ils visent les besoins d'une personne ou d'une institution ou entreprise plutôt que ceux de la population en général. Au XIXe siècle, ils offraient un moyen populaire de constituer et de réglementer les sociétés ferroviaires et les organisations religieuses qui ont ouvert l'Ouest. Pour la plus grande partie du XXe siècle, les divorces devaient faire l'objet, dans certaines provinces, d'un projet de loi d'intérêt privé déposé au Sénat. Des mesures plus récentes avaient pour objet d'autoriser des mariages que la loi interdit par ailleurs, de relancer des entreprises, de permettre à des entreprises de changer de province ou de statut, ou de constituer et réglementer des organismes de bienfaisance et d'autres organisations sans but lucratif. Les projets de loi d'intérêt privé sont un outil précieux dans la mesure où ils font ressortir des lacunes du droit.»
LIEN:
http://www.parl.gc.ca/About/Senate/Today/laws-f.html

QUE DIEU NOUS GUIDE ET NOUS PORTE ... au SÉNAT et pour Toutes LES FAMILLES, ENFANTS QUÉBÉCOIS(ES),

Mélanie R. Coulombe
Propriété intellectuelle sauvegardée
melany.russe@hotmail.com
ou le melany.russe@gmail.com
Toute aide, financière, informative et collaborative sera examinée
et considérée La Poursuite de CESS-SSEC .... Nicolas Stratopoulos La Poursuite de CESS-SSEC .... Nicolas Stratopoulos