Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Enfants de la DPJ


Montréal, le 24 août 2004. -

Abusés, violentés ou abandonnés par leurs parents, chaque année de nombreux jeunes sont pris en charge par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Michel, Annie, Valérie, Djamila et Shaun sont des enfants de la DPJ, qui ont douloureusement vécu le système. Cinq jeunes seulement osent briser le silence. Ils se racontent dans Enfants de la DPJ, en révélant leurs histoires extrêmement troublantes.


Adoptée en 1979, la Loi sur la protection de la jeunesse fête en 2004 son 25e anniversaire. Mais à l'heure du bilan, un bien triste constat s'impose. Toxicomanie, délinquance, tentatives de suicide témoignent tous les jours de la détresse des enfants «dépéjisés». Faut-il voir dans ces drames un échec de notre système à protéger les enfants en danger? C'est la terrible question qui ouvrira ce film documentaire.

«Répression plutôt que prévention, gestion aveugle, excès de procédures»... tout le monde a son mot à dire sur ce qui ne va pas avec notre système de protection de l'enfance. Mais personne ne semble prêt à écouter les principaux intéressés! L'omertà qui entoure la DPJ dans le dessein présumé de protéger les enfants sert maintenant trop souvent de prétexte à cacher ce qui s'y passe vraiment. Ce film brise le mur du silence et fait parler les protégés du système; ces enfants qui ont grandi au coeur de la «machine» et qui sont devenus adultes envers et contre tout. Au-delà des critiques et des jugements hâtifs, leurs récits touchants et lucides en disent long sur la déshumanisation de notre système de protection de l'enfance. Leurs témoignages posent surtout la question de nos valeurs et de notre avenir. Devant l'ampleur des dégâts, on ne peut malheureusement plus compter sur les seuls programmes sociaux pour venir à bout de la souffrance vécue par nos enfants.

Le sort des Enfants de la DPJ est une question brûlante d’actualité où il y a urgence d’intervenir pour faire réagir l’opinion publique. Ce film documentaire qui se veut un cri d’alarme, est produit par ORBI-XXI Productions, signé de l’auteure Marie-Josée Cardinal et réalisé par Joël Bertomeu pour Canal D et distribué par l’ONF.