Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

Choix de langue

Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

Agresseur sexuel et surveillant de nuit

ENQUÊTE. Après avoir arrêté Winston Omar Murillo Arizola, 36 ans, à la suite d'une série d'agressions sexuelles survenues à Laval et Montréal entre 1998 et 2015, le Service de police de Laval recherche d'autres victimes potentielles de cet homme. Un homme de Mirabel accusé de plusieurs agressions sexuelles sur des femmes en se prétendant être un agent de la paix a déjà travaillé au Centre jeunesse de Laval.

http://www.courrierlaval.com/Faits-divers/Justice/2016-02-17/article-4438910/Faux-agent-de-la-paix-et-agresseur-sexuel/1

Winston Omar Murillo Arizola, 36 ans, est toujours détenu, soupçonné d'avoir commis plus d'agressions sexuelles que les cinq qui lui sont reprochées jusqu'ici.(Photo gracieuseté)

L'opération se fait en collaboration avec la Sûreté du Québec (SQ) et le Service de police de la ville de Montréal (SPVM).

Winston Omar Murillo Arizola a comparu le 3 février au palais de justice de Laval peu après son arrestation, faisant face à 13 chefs d’accusations. Il est toujours détenu et son enquête caution a lieu ce mercredi 17 février.

Autre arrestation

Le 6 décembre dernier, la Police de Laval avait déjà arrêté cet individu à la suite d’une agression sexuelle sur une femme. Il prétendait être un agent de la paix. Grâce à des citoyens qui ont contacté le 911, les policiers ont été en mesure de rapidement l'intercepter.

Le suspect avait comparu et été libéré avec une série de conditions à respecter. 

Victimes et information

Après la transmission de renseignements aux autres services policiers, la SQ a mis en place la structure de Gestion des enquêtes de crimes en série, ce qui a permis d’identifier trois autres dossiers, soit deux agressions sexuelles et une introduction par effraction qui avaient eu lieu sur le territoire montréalais entre 1997 et 2007.

De plus, le réseau d’intervenants sociaux de Laval et de Montréal a été sollicité afin d’identifier d’autres victimes potentielles. Une nouvelle victime s’est alors manifestée en janvier dernier pour rapporter une agression sexuelle survenue le 16 septembre 2014. L’enquête a permis de relier cette dénonciation à Winston Omar Murillo Arizola.

Maintenant, l’enquête tend à démontrer que ce dernier aurait pu faire d’autres victimes.

Toute personne possédant de l’information sur cet individu et ses agissements est priée de communiquer en toute confidentialité avec la Police de Laval au 450 662‑INFO (4636) ou le 911, en mentionnant le dossier LVL‑151206‑006.

Crimes en série

Notons que la Direction des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ coordonne les enquêtes de crimes sériels au Québec dans le cadre la structure de Gestion des enquêtes de crimes en série (GECS).

La Gestion des enquêtes de crimes en série au Québec a pour fondement l’établissement d’un système précis de communication, une planification rigoureuse et la définition des rôles et des responsabilités de chaque intervenant. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Ainsi, la mise en commun des ressources policières vise à mieux protéger les victimes potentielles. (B.L.)