Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

Choix de langue

Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

L'enfer de la DPJ décrié

Les pratiques de la Direction de la protection de la jeunesse sont décriées par de nombreux internautes sur la page Facebook de TVA Nouvelles.
Première publication 28 janvier 2011 à 10h07

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2011/01/20110128-100735.html

Karine Darcy : «La juge Ruffo devrait être nommée à la tête d'une commission d'enquête sur les agissements et les méthodologies peu orthodoxes de la DPJ.»

Certains commentaires sont tranchants, dont celui de Jean Robert : «La pire chose que vivra un enfant dans toute sa vie est de tomber dans l'enfer de la DPJ, qu'on se le dise !»

Joanie Desaulniers s'interroge : «Vous ne pensez pas qu'il faudrait agir à la source plutôt que de réagir? N'y a-t-il pas des suivis de grossesse par des médecins qui pourraient déterminer à l'avance s'il doit y avoir un suivi à la suite de l'accouchement? Ou un suivi des ex-détenus? Pourquoi attendre que l'irréparable soit fait avant d'intervenir? Il y a tant de femmes et d'hommes qui ne devraient pas avoir d'enfants ou qui devraient être aidés...»

Vincent Tremblay croit qu'il faut personnaliser les interventions de l'organisme : «Ce qui est grave avec la DPJ, c'est qu'elle n'agit pas de façon humaine comme le font les professionnels de la santé mais agit en suivant un protocole mécanique, inutile et inefficace, peu importe le cas.»