Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

Choix de langue

Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

Protégez vos enfants de la DPJ

Dans certaines situations d’exception, l’intervention de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) peut s’avérer salutaire mais ceux qui administrent (et profitent de) ce programme sont-ils tous aussi honnêtes qu’ils le laissent croire?

Publié par cgelinas dans La vie, en général le 11 mar, 2009 | 33 réponses

http://blogue.quebecmetro.com/2009/03/11/protegez-vos-enfants-de-la-dpj/

Sachez que lorsqu’un loup veut entrer dans une bergerie, il ne dit pas qu’il est un loup. Il se déguise. Il rivalise d’ingéniosité pour parvenir à ses fins. Il ne respecte que les règles qui l’avantage. Et les moutons les plus naïfs finissent par être dévorés, souvent dans l’indifférence des autres moutons qui, sans le savoir, sont déjà en proie de devenir la prochaine cible des loups.

La DPJ agirait-elle parfois dans le pire intérêt de l’enfant mais dans son meilleur intérêt propre? Il ne faudra pas compter sur la 39e législature, à l’Assemblée nationale, pour faire toute la lumière sur cette question, étant trop occupée à débattre de la crise économique, des PPPs et des radars-photo.

Dans un tel contexte, les parents doivent s’informer à propos de la vraie nature de la DPJ pour savoir à quoi s’en tenir, avec eux. Même l’ONU a de grosses réserves concernant les pratiques la DPJ…

quebec_un_goulag_d_enfants

Dans le site web SOS Québec, on parle de notre province comme d’un goulag d’enfants, rien de moins. Disons que ça frappe l’imaginaire…

Les informations qu’on y retrouve ont cependant de quoi heurter les sensibilités de tous les Québécois puisqu’on y parle du côté sombre de la DPJ, celui que les élus refusent d’aborder.

Plusieurs parents croient (à tort) qu’ils sont à l’abri de la puissante DPJ mais il n’en est rien puisqu’un seul appel à leurs bureaux vous fera « entrer dans leur système » et il semble qu’une fois entré, il soit difficile (ou impossible) d’en sortir.

SOS Québec a préparé un petit guide (en format .pdf), en 8 points pour vous aider à faire face à la DPJ et vous auriez intérêt à le lire avant qu’une situation se produise et que vous n’ayez à faire face, souvent dans une période déjà difficile de votre vie (ou de celle d’un membre de votre famille).

Dans le site web de SOS Québec, on peut lire que « les travailleurs de la DPJ reçoivent des primes en fonction de leurs réussites dans la prise d’enfants » et si c’est effectivement le cas, c’est totalement révoltant.

On apprend aussi que jusqu’à 30,000 enfants ont été enlevés à leur famille, par la DPJ, en 2006. Validation faite dans ce document (en format .pdf) de l’Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ), à la page 12, il semble que ce chiffre tienne en effet la route — ça donne des frissons dans le dos de penser que le reste des informations dans le site de SOS Québec pourrait aussi être véridique.

Voici d’ailleurs ce qu’on retrouve à la fameuse page 12 du document mentionné ci-haut et intitulé « Bilan des directeurs de la protection de la jeunesse 2007″…

statistiques_provinciales_dpj_2006-2007

Ça confirme, hors de tout doute, que la DPJ retiens environ la moitié des signalements qu’elle reçoit et ça, c’est énorme.

Mais il y a un autre tableau, celui de la page 13 (du même document), qui a retenu notre attention. Il traite des sources des signalements à la DPJ…

source_des_signalements_a_la_dpj_2006-2007

Vous pouvez y constater que quelques 20% des signalements proviennent… du milieu scolaire!

Plusieurs parents ne le savent pas mais 1 enfant sur 5 qui est dénoncé à la DPJ l’est par les employés de l’école qu’il fréquente alors si vous tenez à garder vos enfants, assurez-vous ne jamais laisser la destinée de votre enfant « entre les mains de l’école » parce que, si vous n’y prenez garde, ils pourraient s’imaginer des choses sur vous et, de fil en aiguille, vous faire perdre la garde légale de votre enfant… l’horreur, quoi.

Qui plus est, 13% des signalements proviennent de la communauté. Ça prouve que le Québec est rempli de dénonciateurs qui ont un pouvoir parfois démesuré pour briser la vie de petites familles probablement déjà fragiles.

Enfin bref, plus on creuse dans les documents de la DPJ, plus on se rend compte que les avertissements de SOS Québec sont peut-être bel et bien fondés, après tout.

population_du_quebec

Il vous appartient de protéger vos enfants de tous les maux de notre société, incluant de la DPJ qui, à l’évidence, avec ses quelques 12,000 employés et environ 700 millions de budget annuel et une « clientèle potentielle » de près d’environ 1 million et demi de jeunes de moins de 18 ans, en ratisse très large.

Le simple fait que des « irrégularités » aient été publiées par SOS Québec devrait être suffisant pour qu’on y regarde à deux reprises avant de penser que la DPJ n’a que des bons côtés…