Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Un troisième jeune de la DPJ se suicide en Montérégie

Un adolescent s'est suicidé la semaine dernière dans un centre de réadaptation de la Direction de la protection de la jeunesse en Montérégie.

iStockPhoto

Source: Radio Canada

Posté le 16/06/11 2:01PM

http://fr.aol.ca/article/un-troisieme-jeune-sous-la-responsabilite-de-la-dpj-se-suicide-en-monteregie/834006/

Il s'agit du troisième cas de suicide en un an et demi parmi les jeunes placés sous la responsabilité du Centre Jeunesse de la Montérégie.

Ce dernier suicide, celui d'un adolescent de 15 ans, s'est produit au Centre de réadaptation de Chambly, sur la Rive-Sud de Montréal.

Un autre jeune avait posé le même geste avant lui, dans le même centre de réadaptation, en octobre dernier. Et une adolescente de 16 ans s'est suicidée dans une famille d'accueil de la région en décembre 2009.

Ces trois jeunes étaient tous placés sous la responsabilité du Centre Jeunesse de la Montérégie.

Pas de liens avec l'engorgement, assure la direction

La direction, qui est débordée en raison d'une hausse importante de signalements à la DPJ dans la région, refuse de lier ces suicides à la situation de débordement.

Camil Picard, directeur général du Centre jeunesse de la Montérégie, explique que l'un des suicides s'est produit avant les problèmes d'engorgement et que les jeunes qui ont mis fin à leurs jours étaient placés dans des unités régulières, avec du personnel régulier.

L'enquête interne réalisée sur les deux premiers suicides a indiqué qu'ils auraient été causés surtout par des évènements survenus dans la vie familiale des deux jeunes.

Le syndicat, de son côté, ne croit pas non plus qu'il y ait un lien entre les suicides et l'engorgement ponctuel vécu en ce moment. Mais la présidente du syndicat, Line Beaulieu, s'inquiète tout de même pour ces jeunes.

« D'en avoir trois de façon rapprochée, ça soulève des inquiétudes. Il y a lieu de vérifier que tous les programmes cliniques ont pu être appliqués et j'espère que le coroner saura répondre », déclare Mme Beaulieu.

Selon les donnés de l'Association des Centres jeunesse, il y a eu 5 suicides dans l'ensemble des Centres jeunesse du Québec en 2010-2011, et un seul l'année précédente.

D'après un reportage de Caroline Jarry

PS.: Des suicides en forte hausse suite aux tortures et maltraitances d'enfants qui sont la norme en Centre jeunesse. Réagissons nos enfants crient "aux secours". Révoltons-nous ne les laissons plus martyriser. On ne parle ici que de la montérégie, alors qu'on sait que c'est pareil à travers la province. On ne parle pas non plus des suicides non réussit qui sont énormément plus nombreux, ni des morts par refus de soins ou des jeunes hautement suicidaires qu'on retourne chez son parent sans l'en avertir, pour s'en laver les mains !