Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

La DPJ non surtout pas un organisme de bonté ou de bienfaisance

Vous, oui vous mes milliers d'ami(e)s prenez conscience que, contrairement aux prétentions intéressés d'Harold Gagné, la DPJ et les centres jeunesse ne sont pas, des paradis idylliques et encore moins des organismes de grande générosité.

Les centres jeunesse et son bras juridique le DPJ sont des entreprises qui kidnappent, abusent et torturent des enfants et très généralement sans aucune motivation raisonnable contrairement à leurs prétentions.

Ils ne lésinent pas sur les méthodes sadiques pour détruire chez l'enfants toute fierté ou désir de vivre. Ces actions criminelles sur ces enfants développeront toxicomanie, criminalité, perversion et suicide pour ceux qui y survivront.

Donc rien, non rien qu'on voudrait pour son enfant. Pourtant personne non personne n'est à l'abris de opération criminelle mis en place par Pauline Marois. La loi en fait une mafia protégée qui n'a répondre à répondre de ses violations de loi ou de droits et à qui la police, la politique et la justice obéit servilement.

À ce titre, je vous rappel Adam Richard et Chantal Mino qui sont empoisonnés sous accusation criminelle depuis le 13 novembre 2013 pour qu'ils cesse leurs émissions un peu trop révélatrices des pratiques réelles et criminelles du DPJ et de leurs complices. Je vous rappel que j'ai moi aussi eu droit au même titre de traitement et pour les mêmes raisons.

Oui une enquête publique s'impose et en urgence, crions le haut et fort...!