Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Le projet autonomie

Prenez note vous tous, qu'à la sortie des centres jeunesse vos jeunes sont mis devant deux choix inacceptables, soit d'être mis sauvagement à la rue ou soit d'être jumelés à un délinquant à qui ils se doivent de fournir un logement pour sa réinsertion social, obligation qu'il n'ont pas envers un jeune en protection. On refusera au jeune toute coordonné de sa famille, l'ayant de plus savamment endortriné contre eux pendant sa détention.

En misant sur cette distinction, les centres jeunesse se sont fait accorder un détournement de fond public de 6 millions pour mette en place le projet autonomie, pour pas plus de 20 jeunes sur plus de 5,000 mise à la rue annuelle. Les jeunes seront dirigés vers des famille d'accueil spéciale dit d'autonomie pour 3 ans, mais à qui on fait comprendre que le mot autonomie n'est qu'un prétexte et qui ne doit pas se réaliser.

Le but réel de l'opération est de contrôler sur 3 ans tout contact du jeune, soit la période où il y a risque de poursuite contre les centres jeunesse. Vous comprendrez donc que le très petit nombre d'élu sera soit ceux qui pourrait devenir larbins de la DPJ ou que leur parents se battent férocement pour leurs enfants.