Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Vies d'enfants sabotées pour le profit

Lorsque ces pauvres enfants arrivent dans les lieux de placement, ils sombrent en général dans un profond désespoir et développent rapidement des troubles du comportement qui ne feront que s’aggraver jusque dans leur vie d’adulte.

Pour eux, c’est un véritable cercle vicieux de tragédies qui s’enclenche dès l’instant où ils sont arrachés à leur famille. Les conséquences d’un placement sur la santé des enfants et des adultes sont reconnues par l’OMS, dans la CIM 10 (répertoire des maladies de l’OMS), dans la catégorie qui concerne l’enfance malheureuse.

Cette mécanique redoutable qui s’enclenche le jour de leur placement va conduire peu à peu ces pauvres enfants vers la psychiatrie, la délinquance, la toxicomanie et la prostitution. Les placements d’enfants sont en réalité des usines à victimes. Coupés de leurs parents protecteurs et de leurs liens affectifs, ces enfants se retrouvent démunis, fragilisés voire détruits, devenant ainsi des victimes idéales pour les multiples agresseurs potentiels qui croiseront leur route .Dans ces conditions-là, comment ose-t-on encore parler de bien-être de l’enfant et d’intérêt de l’enfant ?

Le pire dans tout cela, c’est que le désespoir et les troubles du comportement engendrés par le placement vont servir de justification aux autorités ayant décidé de son placement :« Vous voyez, cet enfant va très mal, nous avons bien fait de le placer ! ».Or c’est le placement lui-même qui a créé des troubles mentaux, de la délinquance, de la toxicomanie, etc.