Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

Choix de langue

Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

Ils sont au-dessus des lois...

La loi ce n'est pas pour eux

Dernièrement, j'ai du me présenter au tribunal pour une ré-orientation urgente de ma fille. La santé de la mère d'accueil ne permet plus de s'occupper des enfants. Puisque le père est dans le meme quartier, nous avons opté pour cette option, pour éviter un changement d'école. Au tribunal aucune des partie (intervenant et le pere) n'étaient présentes. L'avocat des centres jeunesse m'a fait lire la requête, qui était remplie de faussetées. J'ai fait la demande à l'avocate d'avoir une remise parce que je voulais eclaircir des points avec l'intervenant et j'avais l'opportunité d'avoir un logement près de l'école de ma fille. La requête est un document asssermenté, puisqu'il contenait des mensonges à mon sujet et des inventions au sujet du père qui était impossible à prouver, je refusais qu'on la remettre au juge.

Il y a eu une remise avec la decision de confier l'enfant au père malgré ma demande. Pendant ce cour lapse de temps ce fut très difficile les contacts avec ma fille. Le père me raccroche au nez, ne réponds pas, ma fille se lève même la nuit pour me communiquer en cachette sur le net. Le père a même pris l'initiative de couper les contacts téléphoniques. Pendant ce temps on m'a couper mes visites parce que je suis un parent qui s'exprime et ça dérange les centres jeunesse.

J'ai contacté l'intervenant pour lui parler de la requête. Il m'a réponds c'est pas grave, il y a un rapport qui va suivre...! Wow mais quelle assermentation..! Où est la justice ?