Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Contrôler la porte de garage par Google home

C’est une petite révolution pour le confort au quotidien. Notre porte de garage motorisée, qui se pilotait avec une traditionnelle télécommande - celle qu'on ne retrouve jamais -, répond désormais à la voix… y compris lorsqu’on est déjà au volant.

Peut-être utilisez-vous déjà une enceinte connectée pour lui poser des questions en tout genre ou piloter votre maison. Peut-être même utilisez-vous en voiture l'assistant de votre smartphone pour passer des appels ou envoyer des SMS sans détourner votre attention de la route. Mais aviez-vous déjà envisagé d’utiliser Alexa ou Google Assistant pour piloter votre maison lorsque vous êtes en voiture ? Nous, oui. Si bien des scénarios peuvent être imaginés, nous avons surtout souhaité ajouter de la connectivité à notre porte de garage motorisée avec un investissement minimum. 

Une porte de garage connectée pour 15 euros environ

Avant de vous lancer tête baissée dans l’achat de l’accessoire permettant de connecter votre porte de garage, il faut vous assurer que celle-ci peut bien accueillir un module de contrôle externe. C’est le cas du moteur qui équipe notre porte, mais cette possibilité n'est pas rare.
Un rapide tour sur le site de vente en ligne d’Amazon nous permet d’identifier une petite carte dotée d’un module Wi-Fi et d’une interface permettant de piloter des appareils électroniques. Bingo : elle ne coûte qu’une douzaine d’euros sur Amazon et les critiques des acheteurs nous inspirent confiance.

Amazon.fr - Nous avons commandé le "module de commutation" pour Alexa et NEST

On passe donc commande. La carte peut être alimentée via le moteur de la porte ou grâce à un simple chargeur secteur micro-USB. Pour nous faciliter l’installation, nous ajoutons à notre panier un chargeur de smartphone ancienne génération qui fera l’affaire.

Comme vous pourrez le découvrir dans notre vidéo, l’installation de cette carte est assez simple à réaliser. En fonction de ce que vous souhaiterez ou serez obligé de faire, le budget peut grimper légèrement. Nous avons surtout utilisé du matériel de récupération ce qui nous a permis de réaliser notre installation pour une quinzaine d’euros. Un ajustement de budget sera peut-être nécessaire dans votre cas, mais vous ne devriez pas le regretter.

Créer une routine pour un vrai confort d’utilisation

Une fois l’installation réalisée, il faut se connecter à la carte avec l’application mobile du constructeur, en l'occurrence ici eWeLink. C'est à ce moment qu'on crée un compte (identifiant et mot de passe) et qu'on renseigne ses identifiants Wi-Fi pour que la carte accède au réseau domestique.

L'étape suivante consiste à associer le compte eWeLink au compte Google Home et/ou Alexa. Une étape indispensable pour piloter ensuite la porte de garage à la voix. Notre carte autorise l’utilisation des deux assistants, mais nous nous sommes intéressés pour notre part à Google Assistant. La procédure est assez classique puisqu’elle passe par l’ajout d’un service dans les paramètres du compte. Il y a toutefois une subtilité. Si l'application mobile disponible sur le PlayStore s'appelle eWeLink, le service à chercher dans le moteur de recherche de Google Home s'appelle Smart We Link (et eWeLink Smart Home sous Alexa). Une information communiquée dans la notice d'utilisation livrée avec la carte.

D. Nogueira, 01net.com - Il faut associer le compte de l'application à son interface Google Home.

Passée cette étape, tout fonctionne ou presque. On se rend tout de suite compte, que Google Assistant réagit très bien à la commande « ouvrir garage » ou « allumer garage ». Dans les deux cas, ces commandes donnent lieu à l'activation du moteur qui fonctionne sur de simples impulsions sans distinguer l’ouverture de la fermeture. On pourrait donc utiliser « ouvrir garage » à chaque fois, aussi bien pour ouvrir et fermer la porte, mais ce n’est pas très naturel.
Le hic, c’est que l’instruction « fermer garage » n’est pas comprise par le moteur qui, du coup, ne bronche pas.
Pour résoudre ce problème, il suffit de recourir aux routines disponibles dans les paramètres de Google Home, sous les fonctions de « tâches quotidiennes ». Ces routines sont justement là pour corriger ce genre de problème en créant des scénarios. En l’occurrence, il suffit de renseigner dans l’application que lorsque l’instruction « fermer garage » est prononcée, elle doit être convertie en « allumer garage » (que Google Assistant comprend donc) pour envoyer une impulsion au moteur et ainsi réaliser la commande de fermeture. Cela peut sembler compliqué au premier abord mais cette procédure, que vous n’aurez d’ailleurs à faire qu’une bonne fois pour toutes, est un jeu d’enfant. 

 

Cela peut néanmoins laisser une vague impression de bricolage... mais qui  a le mérite de fonctionner. Le seul regret que nous avons est qu’avec cette solution (à petit prix), il n’est pas possible de connaître l’état de la porte de garage. Du coup, impossible de savoir à distance si la porte est ouverte... ou si elle est bien fermée !  Dommage, mais il est vrai que cette porte n'était à l'origine pas faite pour cela.

En conclusion, on peut dire que nous ne regrettons pas l’achat de cet accessoire qui permet désormais d’ouvrir notre porte de garage depuis notre mobile lorsque nous sommes à proximité. Il est aussi assez génial de l'utiliser sur un système compatible, avec Android Auto, par exemple.

Les plus confiants pourront même s'en servir pour ouvrir et refermer le garage à livreur, par exemple - quitte à installer une caméra pour s'assurer que tout se passe bien.

En revanche, si vous faites partie de ceux qui pensent qu’on n’est jamais assez prudent, nous vous recommandons de consulter notre tutoriel pour créer un réseau Wi-Fi sécurisé dédié à vos objets connectés