Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Tesla dévoile la Powerwall

Tesla dévoile la Powerwall, une batterie pouvant alimenter une maison entière. Chose promise, chose due. Tel qu’annoncé par son PDG il y a quelques semaines, Tesla a dévoilé quelque chose de nouveau et ce n’est effectivement pas une voiture.

INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE

VENDREDI, 1 MAI 2015 – 8H57 – LAURENT LASALLE

Que son électricité provienne de panneaux solaires ou d’éoliennes, la Powerwall se présente comme étant le morceau manquant à la transition vers un monde à l’énergie renouvelable et durable.

http://branchez-vous.com/2015/05/01/tesla-devoile-la-powerwall-batterie-pouvant-alimenter-maison-entiere/

La Powerwall n’est peut-être pas le seul système de stockage d’énergie sur le marché, mais la qualité de fabrication et le prix annoncés lui confèrent un avenir plutôt prometteur. Puisque la technologie utilisée par Tesla s’appuie sur celle qu’elle exploite déjà avec ses voitures électriques, à terme, les coûts de ces voitures pourraient se voir diminué.

«Les batteries actuellement sur le marché sont chères, moches et peu fiables. Et elles fonctionnent sous différents systèmes qui ne sont pas compatibles. Il est aujourd’hui impossible d’acheter une batterie qui fonctionne facilement», a déclaré Ellon Musk.

Alors que les analystes s’attendaient à un prix aux alentours de 10 000$ US, la Powerwall sera vendue à partir de 3 000$ US.

Pour 3 000$ US (environ 3 634$ CA ou 2 665€), Tesla propose une batterie rechargeable au lithium-ion de 7 kWh. L’utilisateur pourra ainsi y tirer son électricité le soir, ou lorsque le temps nuageux, ou lorsqu’il n’y a tout simplement pas suffisamment de vent pour faire tourner une éolienne.

Bien entendu, la Powerwall pourra également s’avérer utile lors de coupure de courant ou lors de périodes où les coûts d’électricité sont plus élevés. Par exemple, en Californie, la consommation électrique est tarifée plus bas la nuit.

Vous souhaitez pouvoir emmagasiner davantage? Une version de cette même batterie de 10 kWh sera offerte à 3 500$ US (approximativement 4 239$ CA ou 3 107€). Il sera possible d’empiler jusqu’à huit unités selon les besoins résidentiels ou commerciaux.

L'exemple d'une installation Powerpack d'un service public (Image : Tesla).

L’exemple d’une installation Powerpack d’un service public (Image : Tesla).

Enfin, Musk a également dévoilé la Powerpack, une batterie pouvant stocker 100 kWh destinée aux services publics, qui pourront notamment l’utiliser pour redistribuer de l’énergie dans le réseau électrique lorsque la demande est élevée. Celles-ci pourront être connectées en groupe afin d’augmenter la capacité de 500 kWh à plus de 10 MWh.

Concrètement, selon la firme USwitch, un seul kilowattheure suffit pour alimenter deux jours de travail sur un ordinateur portable, une brassée de lavage, ou porter dix fois une casserole à ébullition.

Ces batteries seront d’abord produites à l’usine où sont déjà conçus les véhicules du fabricant automobile en Californie. À terme, la chaîne de production sera déplacée à la gigafactory, l’usine de Tesla actuellement en construction au Nevada.

La Powerwall devrait être commercialisée cet été, avec comme principal marché la Californie, où l’État souhaite voir l’énergie solaire être utilisée dans 33% des foyers et entreprises de son territoire d’ici 2020.


Elon Musk présentant son projet de batterie pour la maisonElon Musk présentant son projet de batterie pour la maison Photo : Patrick Fallon / Reuters

Tesla Motors a dévoilé jeudi Tesla Energy, un ensemble de batteries destinées aux entreprises et aux ménages qui témoigne de la volonté du groupe américain de se diversifier au-delà de la voiture électrique.

Le groupe californien a ainsi présenté sa batterie domestique rechargeable lithium-ion baptisée Powerwall, qui permet le stockage de l'électricité accumulée au moyen de l'énergie solaire et la régulation de son usage.

« Notre but est de changer fondamentalement la manière dont le monde utilise l'électricité [...] Le but est une transformation totale des infrastructures énergétiques de la planète », a déclaré le directeur général Elon Musk lors d'une conférence de presse donnée au studio de conception de Tesla à Hawthorne (Californie).

Prié de dire si Tesla envisageait de transformer son nom en Tesla Energy, Elon Musk s'est contenté de répondre que la société avait à présent deux adresses de courriel, teslamotors.com et teslaenergy.com.

Il a ajouté que SolarCity serait l'associé privilégié pour l'installation du matériel, mais qu'il y en aurait aussi beaucoup d'autres.

Les prix de vente sont de 3500 $US pour des installations de 10 kWh et de 3000 $ pour 7 kWh.

SolarCity, leader américain de l'énergie solaire domestique par la part de marché et qui bénéficie de l'appui de Tesla, a fait savoir de son côté qu'il commençait à prendre les commandes pour ces nouveaux systèmes dès ce vendredi 1er mai, les premières installations étant prévues pour octobre.

Tesla a déjà plusieurs centaines de batteries intégrées aux systèmes de SolarCity installées en Californie, avec l'appui financier du régulateur californien des services aux collectivités.

Les sociétés de ce secteur (utilities) sont à la recherche de solutions de stockage de l'électricité au vu du développement des énergies renouvelables sur les réseaux.

Destiné à ce marché spécifique, le « power pack », également présenté par Elon Musk jeudi, consiste en un bloc de batteries de 100 kWh destiné à réguler la production intermittente d'énergie solaire ou éolienne ou à alimenter les réseaux rapidement en période de pointe. Plusieurs de ces blocs sont déjà installés sur le réseau électrique californien.

À lire aussi : Tesla Motors ouvre sa première super-station canadienne de chargement à Squamish

Pari financier

Tesla pense dégager une marge brute faible mais croissante sur le segment batteries au quatrième trimestre et croit que ce dernier sera sans doute nettement rentable l'an prochain.

« Un système de stockage de l'électricité domestique à moindre coût pourrait se révéler bien plus précieux et rentable que tout ce que la société produit pour l'automobile », estime Karl Brauer, analyste de l'automobile du cabinet d'études Kelley Blue Book.

Dans un premier temps, Tesla produira ces batteries dans son usine automobile de Californie et ultérieurement dans un nouveau site qui doit ouvrir l'an prochain au Nevada.

Deutsche Bank estime que les ventes de systèmes de batteries fixes de stockage d'électricité pour les ménages et les entreprises pourraient représenter jusqu'à 4,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour Tesla.

Ces systèmes, libérés de toute énergie fossile, reposeraient sur des panneaux solaires disposés sur le toit d'une habitation générant de l'énergie pour l'ensemble des appareils électriques de la maison et permettant également la recharge des batteries d'une Tesla modèle S qui serait au garage.

L'industrie du stockage de l'électricité, que l'on valorisait à peine 200 millions de dollars en 2012, atteindrait les 19 milliards de dollars en 2017, selon le cabinet spécialisé IHS CERA.

Tesla et SolarCity ne seront pas les seuls à solliciter des subventions pour développer cette nouvelle énergie. Coda Energy, propriété du fonds d'investissement Fortress Investment et des entreprises en démarrage s'appuyant sur des sociétés telles que Total, General Electric ou encore Siemens sont en lice pour se faire une place au soleil sur ce nouveau segment.