Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

Choix de langue

Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

Comment fonctionne une auto électrique

Comment fonctionne une auto électrique (DÉBUTANT)

Protégez-Vous, 16 août 2019

Consultez notre test de voitures électriques et hybrides https://www.protegez-vous.ca/automobi... Les voitures électriques sont différentes des voitures à essence. Elles sont branchées à une borne de recharge qui envoie de l'énergie au chargeur embarqué dans la voiture. Ce chargeur va ensuite transférer cette énergie à la batterie. Lorsque le conducteur a besoin d'avancer, l'énergie électrique va être transférée à un contrôleur de moteur, puis au moteur pour faire avancer le véhicule. Recharge Pour recharger une voiture électrique, il y a trois niveaux différents: niveau 1 (charge lente), niveau 2 (charge recommandée) et niveau 3 (charge rapide). Le niveau 1, c’est une prise régulière de 120 V. L’inconvénient, c’est que ce type de recharge est très long. Le niveau 2, c’est une recharge à 240 V. Nettement plus rapide que le niveau 1, elle est recommandée par le manufacturier. Les bornes de recharge domestiques et les bornes de recharge sur rue les plus lentes sont des modèles de niveau 2. Le niveau 3, ce sont les bornes de recharge rapides de qu’on appelle aussi «BRCC» ou «Supercharger» chez Tesla. Ces bornes sont étudiées pour redonner beaucoup d’autonomie à la voiture en très peu de temps. Les bornes de Tesla peuvent recharger un véhicule beaucoup plus rapidement que les bornes BRCC conventionnelles. C'est une charge qui n'est pas recommandée au quotidien si on ne veut pas endommager la batterie à long terme. Batterie Les véhicules électriques sont tous dotés d'une grosse batterie. Quand on parle de batterie, sa capacité maximale est exprimée en kWh. Plus le chiffre est élevé, plus l’autonomie de la voiture sera grande. Par exemple, une Nissan LEAF, équipée d’une batterie de 40 kWh, dispose de 240 km d’autonomie. La LEAF Plus (le même véhicule avec une batterie de 62 kWh) dispose de 360 km d’autonomie. Les batteries sont composées de cellules de différentes formes et de différents formats. On retrouve plusieurs cellules dans un module, et plusieurs modules dans une batterie haute tension. Pour maintenir la température d'une batterie, on peut le faire avec du liquide de refroidissement, avec de l'air ou avec le système de climatisation du véhicule. Moteur Les moteurs électriques permettent de convertir l’énergie électrique de la batterie en énergie mécanique pour faire avancer la voiture. Un moteur électrique a beaucoup moins de pièces en mouvement qu'un moteur à essence. Et l'autre avantage, c'est que quand on relâche l'accélérateur, le moteur continue à tourner et il génère de l'électricité. Cette énergie produite est ensuite renvoyée dans la batterie pour augmenter l'autonomie du véhicule. C'est ce qu'on appelle la régénération.

 

Comment fonctionne une auto électrique (AVANCÉ)

Protégez-Vous , 8 oct. 2019

Consultez notre test de voitures électriques et hybrides https://www.protegez-vous.ca/automobi... La batterie haute tension : Pour un véhicule hybride non rechargeable, la taille de la batterie est de 1 à 3 kWh ne moyenne. Pour un modèle hybride rechargeable, comptez entre 8 et 15 kWh en moyenne (sauf la Chevrolet Volt et la Honda Clarity qui ont des batteries de 17 kWh). Pour les voitures électriques, la taille de la batterie va de 24 à 100 kWh pour les plus grosses comme les Tesla Model S par exemple. En plus des cellules et des modules, on retrouve aussi un BMS (Battery Management System) à l'intérieur de la batterie. C’est un ordinateur de bord qui gère le fonctionnement de la batterie (charge, décharge, température) et qui veille à ce qu’elle conserve une température adéquate. La recharge Les chargeurs de niveau 1 (120V) et de niveau 2 (240V) convertissent le courant alternatif en courant continu car la batterie doit être alimentée en courant continu. De son côté, le chargeur de niveau 3 (400V) contourne le chargeur embarqué car le courant fourni par la borne est déjà du courant continu. Air climatisé, chauffage et batterie 12V Relié à la batterie haute tension, se trouve un boîtier de jonction auquel est relié un compresseur d’air climatisé pour refroidir l’habitacle. Dans certains cas, la climatisation sert aussi à refroidir la batterie. Relié au boîtier de jonction on retrouve aussi le «CTP», le système de chauffage. Il y a deux types de chauffages différents dans les véhicules électriques. Le premier fonctionne avec du liquide qu’on fait chauffer pour ensuite le faire circuler dans l’habitacle. Le second est un élément en céramique qu’on fait chauffer. Une fois que de l’air passe à travers, il en ressort chauffé ce qui permet de faire monter la température à l'intérieur du véhicule en hiver. Enfin, il y a un convertisseur DC-DC relié à la haute tension. Son rôle est de convertir le courant continu haute tension (qui vient de la batterie de traction) en courant continu basse tension. Le convertisseur DC-DC a un rôle « d’alternateur virtuel » qui lui permet d’alimenter la batterie 12V du véhicule. Pourquoi y a-t-il encore une batterie 12V comme dans une voiture à essence ? Pour activer la batterie haute tension (c’est une sécurité) mais aussi pour alimenter des accessoires comme le volant ou les sièges chauffants par exemple. Le moteur Alimenté en électricité par la batterie haute tension (via un convertisseur), le moteur électrique tourne très vite, trop vite pour entraîner directement les roues. Pour éviter ce problème, le moteur électrique est engagé dans un «réducteur». C’est un système qui permet de diminuer la vitesse de rotation du moteur et d’accroître le couple du véhicule. En moyenne, il faut compter un tour de roue quand le moteur électrique en fait huit.