Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Le service civique pour les jeunes

QUÉBEC – Le candidat à la direction du Parti québécois, Alexandre Cloutier, ne propose pas le service militaire pour les jeunes de 16 à 24 ans, mais le service civique pour les aider à s'orienter dans la vie. Ce programme d'une durée de six mois permettrait à des jeunes d'acquérir de l'expérience et d'obtenir des bourses d'études.

AGENCE QMI, Jeudi, 9 avril 2015

http://www.journaldequebec.com/2015/04/09/alexandre-cloutier-propose-le-service-civique-pour-les-jeunes

Au Québec, un peu plus de 16 % des jeunes décrochent avant d'obtenir un diplôme d'études secondaires. Des pertes en taxes et d'impôts et de coûts sociaux additionnels estimés à 1,9 milliard pour le gouvernement.

«On le voit en ce moment, l'État ne peut pas régler tous les problèmes. Donc, il faut développer un sens civique, un sens citoyen chez les gens, c'est l'idée derrière ce service civique», a expliqué Léo Bureau-Blouin, président du comité national des jeunes du Parti québécois et partisan du candidat Cloutier.

Un peu comme le programme Katimavik, le service civique s'adresserait aux 200 000 jeunes Québécois sans-emploi, ni étude.

«L'idée c'est vraiment de leur donner un coup de pouce à ces jeunes-là, en leur permettant de vivre une expérience d'engagement citoyen au Québec, que ce soit dans des organismes publics, des sites historiques, des sites patrimoniaux», a affirmé Alexandre Cloutier.

Ces jeunes de 16 à 24 ans recevraient en échange de leur service, une allocation mensuelle de base et des bourses d'études. «Vous participez à ce programme-là, pis après ça on vous donne 2500 $ pour aller à l'école pour aller vous former, pour vous trouver une job et gagner sa vie», a ajouté le candidat.

Ceux-ci devraient cependant faire leur service civique, d'une durée de six mois, dans une autre région que la leur.

Le candidat à la direction s'inspire du livre blanc sur la jeunesse qu'avait piloté l'ex-député de Laval-des-Rapides sous le gouvernement Marois. «L'idée derrière le programme de service civique est de permettre à des jeunes de vivre une expérience dans une autre région du Québec et ç'a connu beaucoup de succès dans d'autres pays», a mentionné Léo Bureau-Blouin.

Alexandre Cloutier évalue le coût de sa mesure à 10 millions $.