Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

Choix de langue

Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

Bouffé d'espoir

La vérité c’est que je suis forte, mais si fatiguée…

http://madmax.quebec/Lyw0A

La force c’est de continuer de croire en l’Amour, même lorsqu’on nous a arrachés, briser et piétiner le coeur.

C’est ce qui sèche nos larmes quand on ne veut pas que les autres les voient.

La force c’est combattre et surmonter nos propres démons et nos propres vices.

C’est regarder quelqu’un qui nous a détruits, anéantis, défait, et de lui pardonner.

La force c’est d’aider les autres, même quand nous on a besoin d’aide, même quand nous on est dans la merde.

C’est faire confiance à tout le monde même si on ne devrait pas.

La force c’est tourné sa langue 7 fois avant de parler, avant de répliquer, quand quelqu’un est méchant et petit avec nous.

C’est réaliser que ce genre de personne n’est pas notre miroir, mais leur propre projection.

La force c’est garder confiance en la vie, et croire que l’on mérite profondément quelque chose même si on ne l’a pas encore reçu.

C’est quand tout le monde doute de nous, mais que l’on continue d’avancer et de se faire confiance et croire en nos capacités, envers et contre tous.

La vérité c’est que je suis cette fille forte, mais qu’aussi je suis fatiguée, tannée…

Fatiguée d’être blessée quand je relève mes espoirs d’un cran.

Fatiguée d’anticiper le pire et le voir se produire.

Fatiguée qu’on m’abonne comme une vieille chaussette, comme une capote après usage.

Fatiguée qu’on me quitte pour une autre.

Fatiguée qu’on abuse de ma confiance, de ma bonté, et de ma générosité.

Fatiguée de toujours me blâmer pour TOUT.

Je suis fatiguée des gens qui me disent que je devrais changer, et lorsque je le fais, de ne plus savoir ou j’en suis, de me sentir perdu, juste pour faire plaisir, juste pour les rendre heureux.

Je suis fatiguée de la vie qui me cogne, de toujours être obligé d’encaisser

Je suis fatiguée de toujours devoir satisfaire les autres et de piler sur mon propre bonheur, sur mon orgueil pour ne pas déplaire.

Je suis fatiguée de penser autant à des gens qui se soucient si peu de moi, qui ne traverseraient même pas une flaque d’eau, alors que moi j’ai déjà traversé des océans pour eux.

Je suis fatiguée, tannée, de vivre de l’anxiété et du stress, qui me consume, qui m’éteint, qui me détruit peu à peu, à petit feu, d’être incapable de dormir la nuit, car je pense trop.

Je suis fatiguée de porter se poids, se fardeau sur mes épaules, de mon passé qui me hante, de mon avenir encore plus incertain.

Je suis fatiguée de devoir être forte pour TOUT le monde, TOUT le temps, chaque jour, sans pause, sans temps d’arrêt.

Je suis fatiguée de devoir TOUJOURS trouver une solution, même quand ce n’est pas un de mes problèmes.

Je suis fatiguée de ces explications, de ces excuses qui arrivent après, ou trop tard.

Et je suis fatiguée de ces gens qui partent, après avoir obtenu de moi ce qu’ils voulaient, comme si je ne valais rien, comme si je n’en valais pas la peine.

La vérité c’est de connaitre la douleur à des niveaux que personne d’autre ne la connaitra jamais.

La vérité c’est que je me soucie des autres et qu’autant ça peut me faire souffrir, me blesser, autant que ça m’apporte du bonheur.

Un bonheur, qui en vaut la peine.

La vérité c’est que de tout vivre si profondément les choses, mes peines, mes déceptions, c’est de l’autre côté ressentir un amour sans pareil, lorsque je suis fidèle à moi-même, à mes principes et à mes valeurs.

C’est vivre la peine d’un adieu, et avoir hâte à un nouveau départ, à un nouveau début.

La vérité c’est que si vous demandez à n’importe quelle personne qui est forte, même si elles sont exténuées, fatiguées, tannées, de l’être, pour tout un chacun, elle ne changerait rien.

Car la vérité c’est que nous sommes beaucoup trop rares comme personne dans la vie, que nous sommes les guérisseuses dans ce monde, la lumière dans la noirceur, l’espoir quand tous les autres ont abandonné.

Car la vérité c’est que tôt ou tard le bonheur, la joie de vivre, trouvera son chemin vers nous, tout comme l’amour, et que lorsque ça arrivera, il sera à la hauteur de nous même.

Car la vérité c’est que nous sommes aimé pour qui nous sommes, ni plus ni moins, et que contrairement à tant d’autres nous n’avons pas laisser la vie, nous enlever notre sourire, comme la douleur nous changer.

Car la vérité est brutale.

La vérité c’est qu’eux ont laissé la vie leur retirer ce qu’ils avaient de plus précieux, la vérité c’est que leur souffrance les a transformés, en ce qu’il déteste LE PLUS.

Mais que nous, nous sommes encore les mêmes, et que nous pouvons garder la tête haute.