Nouveautés


Gestion du site

  1. Merci d'imprimer, découper à l'horizontale, distribuer et glisser partout, partout, partout notre feuillet publicitaire
  2. Nous ne nous impliquons pas en personne et ne référons pas d'avocats ou autres professionnels!
  3. Nous visons à vous épauler bénévolement le mieux possible, depuis plus de 25 ans, par l'information, pour vous garder libre et en santé.
  4. Pour partager avec d'autres jeunes ou parents concernés adhérez à : notre groupe public Facebook .
  5. Ce site reconstruit suite à sa 4 ème destructtion par le DPJ et ses complices, reçois plus de 60,000 visite par ans.
  6.  Si certains liens sont défectueux ou manquants, vous êtes invité à nous en informer.

Sondage

Moi je vote

 

Les prisons fédérales impuissantes devant la maladie mentale

Ottawa — L'enquêteur correctionnel du Canada recommande que les détenus des prisons fédérales souffrant de problèmes mentaux ne soient plus placés en isolement pour une longue période afin de réduire le risque que ceux-ci portent atteinte à leur vie.

La Presse canadienne 9 septembre 2010 Canada

http://www.ledevoir.com/politique/canada/295824/enqueteur-correctionnel-du-canada-les-prisons-federales-impuissantes-devant-la-maladie-mentale?utm_source=infolettre-2010-09-09&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Howard Sapers a aussi écrit dans un rapport dévoilé hier que des soins appropriés devraient être offerts à chacun des pénitenciers canadiens à sécurité moyenne ou maximale, à toute heure du jour et de la nuit.

Il propose également des patrouilles plus serrées, un dénombrement fréquent des détenus ainsi qu'une meilleure formation pour le personnel de première ligne qui doit gérer les crises. Une surveillance plus étroite et une obligation de rendre des comptes s'imposent également, selon M. Sapers.

«C'est un travail difficile. Il n'y a pas de raccourcis», a déclaré l'ombudsman lors de la conférence de presse organisée à la suite de la publication de son rapport.

L'année dernière, Howard Sapers avait vivement critiqué les autorités carcérales canadiennes dans son rapport sur la mort tragique d'Ashley Smith, une jeune détenue de 19 ans qui s'était pendue le

19 octobre 2007 sous les yeux de ses gardiens au pénitencier Grand Valley de Kitchener, en Ontario.

Depuis la mort d'Ashley Smith, plus de 130 détenus sont morts alors qu'ils étaient en détention dans les prisons fédérales.

Ps.: Nos enfants prisonniers du DPJ meurt aussi en grand nombre, mais caché au public sous le couvert d'une confidentialité imposé.